Rêve artificiel

Rêve artificiel

 

L'autre nuit je me suis réveillé
J'ai fait 2,3 pas droit devant moi
Je suis monté par mon escalier
Et je me suis posé sur mon toit

De la j'ai vu toute ces belles étoiles
Brillant dans l'obscurité nocturne
d'un geste tremlant, j'ai fermé le voile
De mon regard porté sur la lune

Je me suis pris, plongeant dans un rêve
Où la vie y serait tellement belle
Où la haine y aurait fait une trêve
Et où tout le monde y serait réel

Là bas, les Hommes y sont tous égaux
Là bas, il n'y a ni pauvres, ni riches
Là bas, il n'y a pas de salauds
Là bas, il n'y a personne qui triche

La fête se fait sans interruption
Tout le monde est heureux d'être là
Tout le monde partage sa possession
Et chacun est toujours là pour toi

Hélas je sentais qu'on m'appelait
Mais je ne voulais pas me réveiller
Quelqu'un a fini par me secouer
Alors j'ai dû éteindre mon tarpé

C'était trop beau pour être vrai
Mais pourtant je voulais y croire
Et maintenant quand je veux tirer un trait
J'me pose et je me roules un pétard

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×