Ôde à ma mie

Ôde à ma mie

 

Weed, tu me manques
Tes bouffées enivrantes me parcourant les veines
Ta montée hallucinante à mon cerveau post-pubert
Tes délires psychédéliques
Et ta lente descente
Ta verdure explicite
Aussi bien que ton odeur décadente
Weed mon amie, tu es ma muse dans mes soirées nocturne...

Bonheur extrême qui hécatombe mes souffrances
de la torpeur de mon âme
insufflant tendrement ma douce mie

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site