L'Homme et le Lion

"L'Homme et le Lion"

 Le temps de se reposer, un homme s'assis sur un rocher de la savane. Un lion de faible carrure s'approcha d'un pas inquiet:
-"qu'elle destin vous amène, homme de la ville? Votre contrée vous a t'elle rejeté? Aimez vous, ici, a vous décontracter?"
l'homme courageux ne se laissa pas démonter. Il se leva sur ses deux pieds et regarda le lion d'en bas.
-"Je suis ici car je l'ai décidé. Je suis libre de choix et je choisi mes pas. Toi, lion, tu ne suis que tes pas. Tu ne choisi pas ton chemin. Comment peux tu te sentir libre ainsi?"
-"Je suis libre, car seul la nature me guide. Les commandes de votre civilisation ne m'atteignent pas. Je chasse quand j'ai faim, je bois quand j'ai soif, je dors quand j'ai sommeil"
-"Et ne prévois tu pas l'avenir? Ne mets-tu pas de nourriture de coté pour les temps difficile?"
-"Les temps ne sont pas dure. Je suis le maître ici. Je n'ai pas de problème pour trouver de quoi manger. Lorsque la faim me guette, je bondi sur mon festin"
-"Tu es donc sauvage, tu détruit tout être vivant pour le seul plaisir de ta part. Tu ne respect pas l'autre. N'as tu pas honte de vivre ainsi?"
Le lion blessé par ces propos baissa les yeux et répliqua d'un ton nerveux:
-"Je ne chasse que pour moi même, pour subvenir à mes propres besoins. Vous, hommes des villes, vous tuez, vous détruisez, juste pour le plaisir. Tout ces horribles actes ne sont que gratuit. Pourquoi détruire l'univers qui vous héberge? Ne pensez vous pas a votre propre avenir? A ce que vous allez laisser à vos enfants? N'est ce pas absurde de votre part de vous autodétruire ainsi?"
-"Je ne suis pas stupide. Je suis l'espèce animal la plus intelligente sur Terre. J'ai construit des immeubles plus haut que les plus grand arbres. J'ai construit des engins roulant plus vite que le plus rapide des guépards. Je sais enregistrer des images, des sons, des idées. J'ai réfléchi sur les plus compliqués des problèmes de ce monde. J'ai appris à parler. Je sais soigner presque toutes les maladies qui soient. Je suis même allé sur la lune. Alors qui es tu pour me désigner ainsi?"
-"Je suis un point dans l'immensité de cette plaine sauvage, qui est elle même une petite tache dans l'immensité de cette planète, qui se trouve être aussi un grain de sable dans notre galaxie et cette même galaxie n'est même rien dans tout cet univers. Moi je ne suis absolument rien. Je suis incapable de faire tout se dont tu as parlé. Je suis totalement incapable d'aller sur la lune. Pourquoi dépenser tant d'énergie alors qu'il y a tant a faire ici? Alors si tu veux, ne me respecte pas mais sache qu'a coté de moi, tu est encore moins que ça."
Ces mots prononcé, le lion sauta sur l'homme de la ville et le dévora sans qu'il ne puisse répliquer.

De toute part de la ville, les hommes sortaient armés. Munis de leur fourches et carabines, ils traquaient le lion sauvage. Arrivé sur le lieu du crime, les hommes tuèrent l’animal. La vengeance fut fêté mais aucune leçon retenu. Car en ville comme en savane, orgueil n'est pas vertu, seul compte l'humilité.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×